ADEST

Association de Défense de l'Environnement du Site des Tourneix


Poster un commentaire

Après la manifestation du 30 mars, l’Association de défense de l’environnement du site des Tourneix (Adest) maintient la pression.

Dans la forêt domaniale de Laleuf, la présence de l'Adest est bien visible avant l'arrivée aux Tourneix.

 Dans la forêt domaniale de Laleuf, la présence de l’Adest est bien visible avant l’arrivée aux Tourneix.

Les opposants au projet de circuit automobile des Tourneix, porté par l’investisseur Promo Saxe, à Saint-Maur, ne désarment pas. En attendant l’ouverture de l’enquête publique, ils multiplient les prises de position et les actions, comme la manifestation d’opposition organisée, le 30 mars dernier, à Châteauroux. 
Dans un courrier rédigé en début de semaine, le président de l’Association de défense de l’environnement du site des Tourneix (Adest), Michel Christophe, rappelle les raisons de la colère.

«  Pourquoi aucun élu local n’affiche-t-il son soutien ?  »

« Certes, nous n’habitons pas Cologny, village suisse où réside M. Redon, promoteur, et qui abrite de nombreux milliardaires. Nous avons fait le choix de vivre modestement en Queue de Brenne, mais dans une nature d’une richesse exceptionnelle que nous avons su préserver, façonner et améliorer. Chacun d’entre nous, résidant à proximité, quels que soient son âge et à sa condition, peut en profiter à sa manière, en fonction de ses goûts et dans le respect des activités des autres. Aujourd’hui, la question n’est pas de savoir si les opposants au projet de circuit défendent, ou non, des intérêts particuliers. Regroupés au sein de l’Adest, ils n’ont pour but commun, à la veille d’un désastre environnemental annoncé, que de s’unir à la fois contre un projet qui, par sa nature hautement bruyante et polluante ne peut, à court et moyen termes, qu’exclure toutes les autres activités. S’unir pour la préservation du site au bénéfice de la biodiversité et des activités ludiques et sportives «  douces  ».
La bannière de l’Adest est et restera une nature préservée. Par opposition à une nature domestiquée, défigurée et livrée à une seule activité gravement polluante […] Si ce devait être un bon projet pour le territoire, pourquoi des centaines de parents, d’enfants, de grands-parents étaient-ils unis sous la pluie et le froid pour dire non ? Pourquoi aucun élu local, ni aucun responsable politique n’affiche son soutien à ce projet ? Pourquoi attendre le dernier moment, c’est-à-dire l’enquête publique, pour manifester son indignation face à une véritable provocation ?
Beaucoup d’indécis oscillent entre la peur et le bruit, de la dépréciation de la valeur de leur maison et l’attrait d’une quelconque retombée économique. Nous les invitons, au nom de l’intérêt général, à ne pas céder aux sirènes du mirage économique et à rejoindre l’Adest qui, forte de son unité, de sa diversité, et de son bon sens collectif, mettra tout en œuvre pour la sauvegarde du site des Tourneix et de ses multiples activités. »

source : http://www.lanouvellerepublique.fr/Indre/communes/Saint-Maur/n/Contenus/Articles/2013/04/18/Les-Tourneix-Ne-pas-ceder-aux-sirenes-du-mirage-1416514

Publicités